A partir de 4 mois, l’alimentation principale de votre bébé est toujours le lait mais votre bébé commence à s’intéresser aux aliments. Vous pouvez débuter progressivement à introduire les légumes, c’est ce qu’on appelle « la diversification alimentaire ». Entre 4 et 6 mois, on appelle cela “la fenêtre d’opportunité”. Vous avez le temps pour cela donc pas de précipitation ou de quantité trop importante.

Je conseille souvent de commencer par les légumes cuits, le midi afin de voir si votre bébé n’a pas d’allergie à cet aliment.Ne commencer pas par les compotes de fruits, car bébé à une attirance naturelle pour le sucré et l’introduction des légumes pourraient être plus difficile (les légumes sont plus amer).

Dans un premier temps vous pouvez opter par des légumes type carotte (attention la carotte peut constiper), épinard, courgette (sans les pépins), haricots vert, potiron. Les légumes de saisons auront toujours plus de goût. Évitez les poireaux qui sont difficile à digérer. Le petits pois, la pomme de terre sont à débuter vers 6 mois car ils sont assimilés féculent et sont donc digérés plus lentement.

Si vous préparez vous-même les repas, il ne faut ajouter ni beurre, huile, sel ou autre épice, faite cuire les légumes à la vapeur ou dans une eau adaptée aux bébés et mixer votre préparation afin qu’elle soit totalement lisse. Je vous conseille de proposer ses légumes avec une cuillère et non au biberon afin que votre bébé s’habitue à celle-ci et à une nouvelle texture.

Après 15 jours de diversification alimentaire, vous pouvez proposer quelques cuillères à café et augmenter progressivement pour être en moyenne à un demi pot de légumes (soit 60g de légumes). Préférer  un seul légume à la fois afin que votre bébé découvre le goût de chaque aliment.

Pourquoi pas préparer les légumes en grosse quantité et les mettre par la suite dans des compartiments à glaçon au congélateur (un glaçon fait en moyenne 10/15g) et sortir avant chaque repas la veille la quantité souhaitée ?

De la même manière que pour les légumes, vers 5 mois, vous pouvez introduire les fruits cuits sur le temps du goûter. Les jus de fruit ne sont pas essentiels voire déconnseillés car ils sont acides et sucrés et peuvent favoriser les reflux.

Entre 5 et 7 mois vous pouvez introduire la viande et le poisson. Vous n’êtes pas obligé de lui en donner tous les jours. Il est important de respecter les doses de viande quotidienne et de n’en donner que le midi. Les protéines animales jouent un rôle au niveau musculaire et votre enfant ne faisant pas encore le marathon il n’en a pas besoin en grande quantité.

Pensez à proposer de l’eau au cours des repas mais si votre enfant refuse, ne vous inquiétez pas il à déjà l’eau de ses aliments et laits tout au long de la journée.

Dès que votre enfant tient assis, vous pouvez l’installer sur une chaise haute aux normes pour lui proposer son repas.

A partir de 9 mois, vous pouvez modifier la consistance des repas afin de passer d’une texture lisse à moulinée et/ ou écrasée. Tout cela se fait en fonction de la dentition de votre enfant. Ne précipitez pas les choses et allez à son rythme.

A partir de 12/15 mois, vous pouvez proposer des fruits et légumes crus en petite quantité, le midi. Tout cela très finement hachées.

A partir de 18 mois, Votre enfant mange à peu près comme vous. Il faut cependant respecter un apport alimentaire équilibrée et variée. Il va pouvoir manger progressivement des morceaux dès qu’il a suffisamment de dents pour mâcher correctement.

Tout apport de bonbons, pizza, frite, quiche, chips, chocolat … ne sont pas adaptés car riche en graisses saturés. Votre enfant n’en a pas besoin.

Quelque soit l’âge de votre enfant, vous ne devez en aucun cas le forcer. Cela peut induire chez lui un refus plus important, un dégoût pour les aliments, un conflit constant avec les parents autour du repas.

La boisson de votre enfant sera pour tout âge : l’eau. Quoi de meilleurs pour bien grandir !

A partir de 2 ans, votre enfant a des besoins différents qui évoluent en fonction de son âge.

  • Quelle quantité de lait dois-je donner à partir de la diversification ?
  • Comment cuisiner les aliments ?
  • Quelles sont les besoins alimentaires à l’âge de mon enfant ?
  • Mon enfant refuse de prendre la cuillère ?
  • Mon enfant vomit ou recrache la nourriture ?
  • Comment gérer une allergie ?
  • L’alimentation de mon enfant et son reflux ?
  • Mon enfant refuse de manger avec sa maman ou son papa ?
  • Mon enfant pleure au moment du repas ?
  • Faut t’il adapter l’alimentation si mon enfant fait du sport ?
  • Mon enfant refuse de prendre un petit déjeuner ?

 

Tant de questions peuvent émerger au regard de l’alimentation.

Vous pouvez poser toutes les questions à la puéricultrice lors d’une consultation.