Vous avez choisi d’allaiter votre enfant.

Pendant la grossesse, votre corps et en particulier vos glandes mammaires se préparent à fabriquer du lait.

A la maternité, la première mise au sein doit être la plus précoce possible. Votre bébé a un réflexe de succion important ce qui facilitera la montée de lait (qui survient en général entre le 3ème  jour et le 5ème jour). Cette mise au sein précoce est aussi importante pour la rencontre avec votre bébé et la mise en place du lien.

Avant la montée de lait, votre bébé se nourrit du colostrum (substance très riche en lipide, anticorps notamment). Dès que votre bébé est réveillé, n’hésitez pas à l’installer au sein. Mais attention, avant votre montée de lait, bébé peut s’énerver au sein et tiré sur le mammelon notamment ce qui peut rendre sensible le mamelon. Pour ne pas mettre bébé au sein trop fréquemment (toutes les heures par exemple), n’hésitez pas à proposer votre petit doigt (propre) en guise de succion pour l’apaiser.

L’allaitement se dit à la demande pour être au plus près des besoins de votre bébé dès la montée de lait. Le lait maternel étant digéré en moins d’une heure, votre enfant peut réclamer le sein de manière rapprochée. En moyenne, allaiter votre bébé 8 à 12 fois par 24h.  Rassurez-vous la fréquence des tétées diminuera avec le temps.

Très souvent à la maternité, les visites sont nombreuses et votre bébé dort paisiblement. Veillez à ne pas trop espacer les tétées et à observer les signes de réveille de votre enfant.

Lors de l’allaitement, vous devez vous installer confortablement et avoir des gestes lents et doux à la fois même si votre bébé pleure et s’énerve.

Différentes positions s’offrent à vous pour allaiter. Avec le temps vous trouverez celle qui vous convient.

La plus utilisée est la position dite « madone » :

  • La tête du bébé est au niveau du coude, avec l’avant-bras soutenant le reste du corps. L’autre main est libre et peut soutenir le sein par exemple.

Lorsque vous tenez votre sein, veillez à ne jamais le presser au niveau de l’aréole. Vous risquerez de bloquer le lait en appuyant sur les canaux lactifères (qui permettent de libérer le lait).

Attention également à ne pas vous avancer vers votre bébé pour lui faire prendre le sein. C’est la tête de bébé et en particulier sa bouche qui va vers votre sein.  Votre bébé peut ainsi décider de prendre le sein, relever la tête ou autre.

Petite astuce :

  • Pour que bébé ouvre grand la bouche, caressez votre mamelon au-dessus de la lèvre supérieure de bébé, ce qui aura pour conséquence, l’ouverture instantanée de sa bouche. Vous pourrez alors avancer sa tête pour que votre mamelon entre dans sa bouche.

 Si votre bébé n’ouvre pas suffisamment la bouche, cela risquerait de provoquer des crevasses par pincement du mamelon.

Après quelques succions (4/5 actives), arrive “le reflexe d’éjection” et le  lait est libéré. Vous pouvez à ce moment ressentir des picotements, des fourmillements parfois aucun signe. Ecoutez les déglutitions que fait votre bébé à peu près toutes les 3 à 5 succions. Cela peut et doit vous rassurer : votre bébé boit votre lait.

Si vous ressentez une douleur, n’hésitez pas à enlever votre bébé du sein en insérant votre petit doigt entre sa bouche et votre sein. Refaite alors une tentative de mise au sein.

Beaucoup de femmes pensent ne pas avoir assez de lait. Rassurez-vous mesdames, cela est bien plus rare qu’on le pense. Votre cerveau commandera à vos seins autant de lait que vous lui en demanderez. En d’autre terme, plus vous mettrez votre bébé au sein  (avec succions actives), plus vous produirez du lait et inversement.

Dans les premiers temps, la tétée doit être « «active » pendant au moins 15 minutes. Vous avez la possibilité de donner le deuxième sein en fonction des demandes de votre bébé. (dans ce cas, pas de limite de temps).

Votre allaitement est en bonne voie, si votre bébé reprend du poids à J5, à des selles de noires à jaunes liquides à J4, tète environs 8 fois par 24 heures et prend en moyenne 30 grammes par jour. Vous pouvez contrôler le poids de votre bébé auprès d’un professionnel (puéricultrice, sage-femme ou médecin).

Vous avez des questions sur votre allaitement, la reprise du travail,  vous sentez/avez des douleurs, crevasses, rougeur. Votre bébé s’énerve au sein, ne tête pas, ne grossit pas suffisamment, à des régurgitations… N’hésitez pas et posez vos questions directement à la puéricultrice lors de vos consultations.  Informations : contact@puericultriceonline.com